duchesse_photo_lets_go_ok.jpg

let's go !

alors, enceinte ou pas enceinte ?

Panique à bord, soulagement, surprise, moments de doute ou de pur bonheur, le verdict n'est pas toujours aussi simple qu'il en a l'air... Tests urinaires, prise de sang, écho : ils viennent (ou non) confirmer votre intuition et permettent de démarrer l'aventure de la grossesse du bon pied (et avec de vraies infos). Notre guide pour femmes enceintes vous explique comment décoder tout cela !

L'avenir se lit dans votre pipi

En cas de grossesse, les tests urinaires vont révéler la présence de l'hormone gonadotrophine chorionique (bêta HCG pour les intimes).

Couple test de grossesse

Le + : Les tests urinaires sont vendus sans ordonnance en pharmacie (entre 7 et 15 euros souvent en boîte de deux), et sont hyper simples à mettre en œuvre.

Le - : S'ils sont considérés comme fiables dans le cas d'une grossesse belle et bien avérée, un résultat négatif ne permet pas toujours d'éliminer une hypothèse de grossesse. Moralité, il faudra peut-être retenter le coup 5 jours après.

 LE CONSEIL :  Commencez par bien lire la notice et ne vous précipitez pas à la pharmacie après seulement 1 ou 2 jours de retard. Essayez d'attendre une semaine après un retard de règles. Enfin, pour plus de fiabilité, faites le test au réveil, avec les premières urines de la journée plus concentrées en HCG.

une prise de sang, et hop !

Plus précise que le test urinaire, la prise de sang permet non seulement de détecter la présence de la fameuse hormone HCG mais aussi d'en doser la quantité.

Le + : Son gros avantage, c'est sa fiabilité. Sachez que si votre médecin vous prescrit cette prise de sang, elle vous sera remboursée. Vous pouvez aussi vous pointer dans un labo sans ordonnance, personne ne vous mettra dehors !

Le - : Si vous détestez les piqûres, c'est sûr, c'est moins pratique... Mais ça ne durera que quelques secondes et le résultat tombe généralement dans les heures qui suivent.

 L'INFO EN + :  pas besoin d'être à jeun !

duchesse_photo_test_grossesse.jpg

DDR : date des dernières règles

DPA : date prévue d'accouchement

DG : début de grossesse

SA : semaine d'aménorrhée

SG : semaine de grossesse, soit SA-14 jours

HU : hauteur utérine, mesure du pubis au fond de l'utérus

HGPO : hyperglycémie provoquée orale

NFS : numération de formule sanguine

ECBU : examen cytobactériologique urinaire

BU : bandelette urinaire

PV : prélèvement vaginal

do you speak grossesse ?

test positif !

boite d'œufs gossesse

Mois, semaines, aménorrhée :

 le casse-tête ! 

Par convention, si on parle en semaines de grossesse (SG), on calcule à partir du jour présumé de la fécondation. Ainsi, si vos dernières règles datent du 15 mars, l'ovulation a eu lieu en principe 14 jours après, soit le 29 mars, et la fécondation dans la foulée.

L'accouchement,

c'est pour quand ? 

Vous allez voir, avec un exemple, ça va aller tout seul : si le premier jour de vos dernières règles est tombé le 10 janvier, le début de grossesse pour les cycles réguliers de 28 jours est compté le 24 janvier ; la date de l'accouchement est donc fixée au 24 octobre.

Même si les tests ne vous donnent pas de date exacte, sachez qu'une grossesse démarre le jour de la fécondation donc en général 14 jours après la date de début des dernières règles (si votre cycle fait 28 jours. Vous nous suivez ?

En gros, c'est la première écho qui sera à même de vous donner une date avec une précision de plus ou moins 4 jours.

 POUR TOUT COMPRENDRE :  L'aménorrhée correspond à l'absence des règles. Une grossesse classique (à partir du jour de fécondation) dure 9 mois, soit 39 semaines de grossesse. Concrètement, 39 semaines de grossesse correspondent à 41 semaines d'aménorrhée.

​Les médecins et les sage-femmes privilégient le calcul de la durée de la grossesse en semaines d'aménorrhée (SA) : ils prennent alors comme point de départ le premier jour des dernières règles.

Après, on ne vous le répètera jamais assez, une grossesse n'est pas une science exacte ! En réalité, la période probable d'accouchement court sur 3 semaines (en gros, 14 jours avant le jour J et 7 jours après). 70% des accouchements ont d'ailleurs lieu pendant cette période.

À lire également

Babyfoot un sport d'équipe
Femme enceine échographie
Carnets notes et stylos paperasse