duchesse_allaitement.jpg

allaitement au boulot,

c'est possible !

duchesse_allaitement_boulot.jpg
Image de Jonathan Borba
Image de Jonathan Borba

Pour certaines mamans, reprise du boulot rime parfois avec fin de l’allaitement. Entre les allers-retours à la maison ou le tire-lait à trimballer au bureau, c’est vrai que ça peut vite devenir rock and roll... et donc un peu décourageant, on vous l’accorde.

• Une salariée peut parfaitement allaiter (ou tirer son lait) durant ses heures de travail et pendant 1h par jour à compter de la naissance de l’enfant.


• Dans ce cas, elle bénéficie d’une réduction de son temps de travail à raison de 30 minutes le matin et 30 minutes l’après-midi.

de vraies dispositions légales existent

pour tenter de vous

simplifier la vie !

Ces temps de pause ne sont pas rémunérés (mais jetez quand même un œil à votre convention collective, parfois ça passe !).


Sachez également que si votre employeur met à votre disposition une salle dédiée à l’allaitement (à l’intérieur ou à proximité de votre lieu de travail), cette période d’allaitement peut être réduite à 20 minutes.

peggy nous raconte tout... ou presque !

Peggy et sa famille

Pour chacun de mes 3 enfants, je m’étais fixé comme « objectif » d’allaiter au minimum 6 mois (la durée d’allaitement recommandée par l’OMS et par les structures spécialisées). Avec du recul, se fixer un objectif n’était certainement pas la meilleure chose à faire, à part peut-être pour se rajouter une pression dont on se passerait en tant que maman en devenir...

Certains emplois facilitent l’exercice. Pour mes deux aînés Anjali et Marceau, bien que salariée, j’étais en télétravail. Seule dans mon espace de travail, il m’était très facile de tirer mon lait au besoin et de le stocker dans le frigo.

C’est une situation idéale car je n’ai pas eu besoin d’aménagement spécifique de mon employeur. Pour mon Louison, 2 ans, j’ai repris des études et j’ai continué mon autre activité de Ruche Qui Dit Oui, qui me demandait des déplacements réguliers, pour visiter les producteurs et la Ruche Mama à Paris. Tirer son lait à l’extérieur est évidemment plus délicat, surtout quand on ne peut pas anticiper les lieux où on va se trouver.

 dans la Duchesse ! 

 Retrouvez l'intégralité du témoignage de Peggy 

À lire également

iStock-540107644_1.png
duchesse_conge_mat.jpg
Pieds sous la couette congé paternité