Elodie_Emo_et_collaboratrices-002_edited.jpg

Elodie Emo

"Il faut savoir que les parents ont déjà des compétences et des réponses en eux. On les accompagne simplement dans la bienveillance et le non-jugement."

Les “Cercles de Parents” ce sont des séances de soutien gratuites pour tous les jeunes parents de Bourgogne-Franche-Comté. Explication avec Elodie Emo.

Comment vous est venu l’idée d’apporter davantage de soutien aux jeunes parents ?
C’est l’histoire de trois amies professionnelles de santé, Julie, Valérie et moi, qui partent du constat qu’en terme de soutien à la parentalité, passés les 2 premiers mois, il n’y a plus qu’un rendez-vous par mois chez le pédiatre et souvent assez rapide. Bref, on a réalisé qu’il y avait un vrai manque en termes de soutien ! Ce constat, on le retrouve aussi dans le rapport de la commission des « 1000 premiers jours » : 1 parent sur 2 décrit un manque de soutien après les 2 premiers mois. Santé Publique France pointe aussi le fait que seul 15% des familles vont en PMI. Un vrai besoin existe ! Nous avons donc mis en place des consultations de soutien à la parentalité sur des thématiques comme l’allaitement, l’alimentation, le sommeil, la diversification alimentaire, les activités d’éveil, le jeu, la gestion des émotions… tout ce qui peut être dans le champ de compétence des infirmières puéricultrices. On apporte ce soutien en visio et au domicile des parents. Et comme pour être bien avec ses enfants, il faut aussi pouvoir prendre soin de soi, Valérie propose des thérapies cognitivo-comportementales. Elle accompagne les parents dans leur gestion du stress, le vécu de leurs émotions… Notre leitmotiv c’est : « Bien dans sa peau, bien dans sa parentalité » !
 

C’est ainsi que « My Jolly Family » a vu le jour.
Exactement. Fort de ce constat, de nos différentes expériences et de nos compétences, nous avons lancé My Jolly Family en décembre en 2020. Comme c’est une approche plutôt innovante, il a d’abord fallu prendre le temps d’expliquer aux parents que devenir parent est un processus évolutif et que demander de l’aide est une des clés pour y avancer ! On a donc développé une première offre de consultation en parentalité. Elles sont payantes mais l’objectif a toujours été de favoriser l’accès à ce type de soutien via des consultations gratuites.

C’est justement ce que vous proposez à travers « Les Cercles de Parents » ?
Quand j’ai appris que les agences régionales de santé pouvaient soutenir des initiatives dans le cadre des « Milles premiers jours », je me suis donc investie dans un autre projet : Les « Cercles de parents ». Avec plusieurs puéricultrices de Bourgogne-Franche Comté, nous avons mis en place des ateliers en tout petit groupe - 4 familles maxi - pour faciliter la prise de parole. Les «Cercles de Parents », ce sont donc 3 séances gratuites de 2 heures pour tous les parents de Bourgogne-Franche-Comté, de la naissance jusqu’aux 2 - 2,5 ans de l’enfant, à faire lorsqu’ils le souhaitent.
 

Devenir parents, ça s’apprend ?
En tout cas, ça se prépare ! Il faut savoir que les parents ont déjà des compétences et des réponses en eux. On les accompagne simplement dans la bienveillance et le non-jugement. On les écoute, car le fait de verbaliser est important. On va également les rassurer et les déculpabiliser. On s’adresse à tous les jeunes parents, il n’est pas nécessaire d’avoir de grosses problématiques pour pouvoir participer. Durant les ateliers, on peut parler de parentalité, répondre à tout un tas de questions sur le sommeil, l’alimentation, l’allaitement- mais aussi faire de la prévention (burnout parental, bébé secoué…). On oriente également les parents avec adresses et des contacts qui peuvent être des supers outils pour eux.

Quelles sont les principales interrogations des parents ?
La thématique numéro 1 reste le sommeil ! On n’explique pas aux parents que c’est quelque chose de très progressif, une construction comme la marche ou le langage. Il faut savoir qu’un enfant sur deux ne fait pas ses nuits avant l’âge d’un an. Il est très difficile de vivre le fait de ne pas dormir la nuit. Il est aussi important de vérifier qu’il n’y a pas de risque de dépression ou de burn out car c’est une période pas évidente. En numéro 2, on aborde beaucoup la gestion des émotions des enfants : comment réagir aux colères, aux pleurs….
Mais on a aussi beaucoup de femmes qui reviennent sur leur
accouchement ou leur vécu durant les premiers jours. On parle également de l’alimentation de l’enfant, de sa motricité ou encore des soins quotidiens !

 
Concrètement, ça se passe comment ?

Depuis janvier 2022, les « Cercles de Parents » ont lieu toutes les semaines. A Dijon, ils se déroulent actuellement dans un cabinet de sage-femme (Aurélie Dentz-Albandéa). En Saône et Loire, c’est dans un cabinet de pédiatre - avec Delphine Kirche. A Besançon, c’est Estelle Ledon, cofondatrice du collectif « Je suis infirmière puéricultrice » qui propose ces ateliers. Le projet est donc une vraie réussite et nous espérons que ces cercles de parents vont devenir un vrai réflexe pour les parents !

Elodie Emo - Infirmière puéricultrice, aidante en parentalité