top of page
Karim_Elkharraz-001_1.jpg

karim elkharraz

« C’est vous qui vous connaissez le mieux ! »
Karim Elkharraz est ostéopathe à Longvic. Pour lui, le désir d’enfant, la grossesse et la naissance, sont des moments à part, synonymes de grandes joies et de bouleversements physiques et psychologiques. Sa méthode ? Finesse, humour et esprit d’équipe. Des clés pour remettre tout le monde sur le chemin du bien-être !

Consulter un ostéo quand on est enceinte, bonne ou mauvaise idée ?

Pour moi, les femmes enceintes sont des patientes comme les autres ! On peut consulter un ostéo à tout moment de sa vie et donc aussi pendant une grossesse. Comme je n’utilise pas de pratiques ostéo-articulaires, il n’y a vraiment aucune contre-indication. Dans mon cabinet, vous n’entendrez jamais d’articulation craquer : je travaille sur les tissus, le plus en finesse possible.


Quel est le meilleur moment pour venir vous voir  ?

Avant d’avoir mal ! Et idéalement, dès le projet de naissance pour préparer au mieux le terrain. On va faire en sorte de préparer le corps à accueillir cet enfant. On peut même intervenir en cas d’infertilité. Pour ces cas particuliers, on travaillera sur la mécanique du bassin et sur le système gynécologique : il s’agit de « déverrouiller » certaines parties du corps. Il faut garder à l’esprit que l’ostéopathie est surtout là pour amener du confort et du bien-être... La grossesse c’est avant tout un sport d’équipe : entre les parents et leurs bébés et bien sûr avec tous ceux qui les entourent.


Et vous faites équipe avec qui ?

Avec les gynéco évidemment et avec les sages-femmes qui font un super boulot de préparation à l’accouchement. Et puis, pour certains tracas de la grossesse, notamment les problèmes nausées des premiers mois, je n’hésite pas à orienter mes patientes vers des homéopathes ou des acuponcteurs. Quand le bébé est là, j’ai aussi une pédiatre référente vers qui je n’hésite pas à renvoyer certains patients. On avance ensemble avec le même objectif : faire en sorte que tout roule ?
 

Quels conseils pouvez-vous donner aux futures et jeunes mamans ?

Ça va vous paraître étonnant, mais le premier conseil que je leur donne c’est de se faire confiance ! Au delà de la prise de poids et des changements physiques impliqués par la grossesse beaucoup de jeunes ou de futures mamans souffrent par ce qu’elles sont tendues. Moi je suis convaincu qu’elles sont les mieux placées pour prendre les bonnes décisions et faire les bons choix avec leur enfant. Elles se connaissent mieux que personne ! Évidemment, il est important qu’elles s’écoutent, qu’elles apprennent à connaître leur nouveau corps mais bien souvent, c’est d’abord dans la tête que ça se passe. Je ne suis pas là pour leur faire la leçon mais pour leur donner de l’élan !

Pendant ces 9 mois, le corps va en effet beaucoup changer... En quoi l’ostéopathie peut-elle être utile ?

Tout simplement car on va apporter du confort... rapidement ! Lombalgies, douleurs ligamentaires, maux de tête, sciatiques, dorsalgies, cervicales douloureuses, insomnies : on va essayer d’agir dans la globalité et en douceur. L’ostéopathie va à la fois soulager et préparer. Évidemment, ça ne remplace pas les cours de préparation à la naissance qui s’avèrent indispensable !


Et après l’accouchement, on retourne voir son ostéo préféré ?

C’est en effet une bonne idée. Même quand tout s’est bien passé, on peut reprendre rendez-vous pour un bilan. C’est souvent une période bien remplie : toute la famille doit prendre ses marques, on manque parfois de sommeil, on se retrouve avec un bébé dans les bras, l’allaitement est parfois compliqué. Donc on être particulièrement sur les conséquences physiques de l’accouchement et sur les tensions liées au surmenage. Une fois encore l’ostéo va venir apaiser et soulager pour aider la jeune maman à récupérer le plus vite possible !


Et pour les bébés, ça se passe comment ?

L’ostéopathie va lui apporter du confort à plusieurs niveaux : sommeil, agitation, pleurs excessifs, coliques, régurgitations persistantes, déformation du crâne, torticolis, problèmes de hanches... On va travailler avec une extrême douceur, sur des tissus très fins pour élimer les tensions et l’accompagner pour qu’il puisse affronter la vie en toute sérénité !


Une fois que bébé est là, quelle est selon vous, la meilleure manière de le porter ?
J’ai un faible pour les systèmes de portage en écharpe. Je les trouve confortables pour les enfants comme pour les parents. Le bébé se cale facilement, et comme l’écharpe repose généralement sur les deux épaules, ça ne crée pas de déséquilibre. Pour l’avoir expérimenté avec mes filles, je trouve qu’elle a aussi l’avantage d’offrir aux papas un contact privilégié avant l’enfant, assez proche finalement du peau à peau. Sans parler du fait d’avoir les mains totalement libres !

Si vous emmenez votre bébé pour une consultation, pensez à apporter votre dernière échographie de grossesse, le compte-rendu de l’accouchement, le carnet de santé de l’enfant, et les examens complémentaires (échographie, radio, scanner, IRM si vous en disposez).

Karim Elkharraz – Ostéopathe

1 Route de Dijon 21600 Longvic

bottom of page